Fonds commémoratif Edgard Demers II (762201102261)

CONDITIONS RELATIVES À UN FONDS DE DOTATION

TITRE DU FONDS DE DOTATION

Fonds commémoratif Edgard-Demers II

INTRODUCTION

Edgard Demers, natif d’Ottawa et fils unique de Lorenzo Demers et de Lucienne Plouffe, se consacre très jeune aux deux passions de sa vie : le journalisme et le théâtre. Inscrit à l’école secondaire de l’Université d’Ottawa, il s’implique dans de nombreuses activités étudiantes : secrétaire du conseil étudiant, membre du comité de l’annuaire, collaborateur du journal Le Matric, membre des équipes de football et enfin comédien.

Par la suite, inscrit en science politique à l’Université d’Ottawa, il fait le saut au journalisme en travaillant au journal Le Droit, lequel, entre ses séjours et voyages à l’étranger, deviendra son employeur principal à plusieurs reprises durant sa carrière. En plus de ses activités professionnelles, Edgard Demers a œuvré sur la scène artistique et culturelle de la région de la capitale nationale pendant plus de cinquante ans. Homme-orchestre, il a été successivement et simultanément journaliste, comédien, metteur en scène, professeur d’art dramatique, directeur de festival d’été, directeur artistique, pupitreur, recherchiste-scénariste, intervieweur et auteur de plusieurs pièces de théâtre. En tout, Edgard Demers a été associé à près de 125 représentations théâtrales soit comme comédien, danseur, metteur en scène et producteur.

À la retraite, tout en étant membre actif de plusieurs organismes socio-culturels, il se consacre à l’écriture et publie cinq livres:Aladin et la lampe merveilleuse en l993,Blanche-Neige et les sept nains en 1995,Princesse Cendrillon en l998,Les obsessions d’un ex-obèse en 2001 et Le gros cadeaux du petit Adam en 2003.

Décédé le 22 janvier 2004, Edgard Demers avait mandaté ses exécuteurs testamentaires de voir à la création de fonds de bourses ayant comme objectif d’aider et de promouvoir l’étude en français du journalisme orienté vers les arts, le spectacle et la culture.

Edgard Demers a aussi légué au Centre de recherche en civilisation canadienne-française de l’Université d’Ottawa ses manuscrits, sa collection de photographies couvrant à la fois ses carrières de journaliste et d’homme de théâtre et ses archives se rapportant aux troupes de théâtre Les trouvères.


OBJECTIF DU FONDS

1. Octroyer une bourse à un étudiant [1] qui poursuit des études en français en journalisme.

2. Subventionner et promouvoir un perfectionnement professionnel en journalisme spécialisé en Arts, Culture et Spectacles.

 

DÉTAILS DE LA BOURSE

Admissibilité

La personne candidate doit :

1. être citoyenne canadienne ou résidente permanente; et

2. être inscrite à temps plein ou à temps partiel au programme français de Baccalauréat spécialisé en journalisme numérique, de Maîtrise en communication ou de Doctorat en communication, offerts au Département de communication de la Faculté des arts de l’Université d’Ottawa OU travailler dans le milieu journalistique au Canada.

Valeur de la bourse : Minimum 5 000 $

Nombre de bourses : Variable

Fréquence d’attribution: Annuelle

Programme ou cycle d’études : Premier cycle et cycles supérieurs

Responsable des demandes : Service de l’aide financière et des bourses

Échéance des demandes : 31 octobre


DEMANDE

Dans le cas d’étudiants, la demande doit être soumise au Département de communication, et doit comprendre :

1. un porte-folio composé d’au moins 3 pièces écrites, audio ou audio-visuelles à caractère journalistique (essais, entrevues, critiques, etc.); et

2. une lettre de recommandation d’un professeur.

Dans le cas de candidats travaillant dans le milieu journalistique, la demande doit être soumise au Département de communication, et doit comprendre :

1. un curriculum vitae; et

2. un porte-folio composé d’au moins 3 pièces écrites, audio ou audio-visuelles à caractère journalistique (essais, entrevues, critiques, etc.)

 

[1] La forme masculine utilisée dans ce texte désigne tant les hommes que les femmes.