Bourse Ernest-Gagnon de l'Université d'Ottawa (762200300693)

CONDITIONS RELATIVES À UN FONDS DE DOTATION

NOM DU FONDS DE DOTATION


Bourse Ernest-Gagnon de l’Université d’Ottawa

INTRODUCTION

Ce fonds est créé en l'honneur du musicien et auteur Ernest Gagnon. M. Gagnon fut l'un des premiers à rassembler, à transcrire et à publier les paroles et la musique des chansons populaires du folklore canadien-français qui se sont perpétuées de génération en génération depuis les débuts de la Nouvelle-France jusque vers la fin du XIXe siècle.


OBJECTIF DU FONDS
Faire revivre aujourd’hui en musique contemporaine populaire ou classique des éléments importants de la musique folklorique française de l’Acadie, du Québec, d’ailleurs au Canada ou en Louisiane.

En temps utile, l’École de musique s’efforcera de promouvoir l’Objectif du fonds.


DÉTAILS DE LA BOURSE

Critères d’admissibilité

La personne candidate doit:
1. être citoyenne canadienne, résidente permanente, une personne à statut protégé/réfugié ou un(e) étudiant(e) international(e);

2. être inscrite dans un programme de premier ou deuxième cycle en musique, option musicologie ou théorie (composition ou l’historique); et

3. se pencher sur la composition et/ou la production de musique populaire ou classique inspirée de la musique folklorique française d’Amérique.

Note : S’il ne se trouve aucun candidat ou candidate répondant à l’objectif du fonds et au troisième critère d’admissibilité, la bourse pourra être accordée à un étudiant ou une étudiante qui se penche sur la composition et/ou la production de musique de compositeurs francophones.

Montant de la bourse: Minimum 2 000 $

Nombre de bourses: Variable

Fréquence de la bourse: Annuelle

Niveau de la bourse: Premier et deuxième cycle

Personne-ressource: École de musique

Échéance: 30 avril


DEMANDE

La demande doit être soumise par l’entremise de Bourses en ligne, accessible une fois connecté au portail uoZone, et doit comprendre une description d'une page du projet de recherche touchant les traditions musicales canadiennes-françaises.