Bourse commémorative Mitchell Sharp (762200302048)


CONDITIONS RELATIVES À UN FONDS DE DOTATION

NOM DU FONDS DE DOTATION

Bourse commémorative Mitchell Sharp

INTRODUCTION

Mitchell Sharp, C.P., C.C., est né à Winnipeg le 11 mai 1911, un an après que ses parents, nouvellement mariés, soient venus d’Écosse. Sa mère lui apprend à jouer du piano à l’âge de six ans. Bien qu’il doive quitter l’école à 14 ans pour aider sa famille, il continue ses leçons de piano en plus de poursuivre son éducation en cours du soir. Il obtient son B.A. à la University of Manitoba en 1934. Tout en étant à l’emploi de la compagnie James Richardson & Sons, à Winnipeg, il poursuit ses études à la London School of Economics en 1937-1938. À son retour, il met son expertise à l’œuvre dans le commerce du grain pour la clientèle de la Richardson. En 1942, pendant la guerre, il accepte un poste à Ottawa au ministère des Finances. En 1950, il est nommé sous-ministre adjoint au ministère du Commerce; de 1957 à 1958, il occupe les fonctions de sous-ministre. De 1958 à 1962, il retourne au secteur privé à titre de vice-président de la compagnie torontoise Brazilian Traction Light and Power.

Photo Michael Bedford, Ottawa

Élu à la Chambre des communes pour représenter la circonscription d’Eglinton (Toronto) en 1963, il est nommé ministre du Commerce, puis ministre des Finances en 1965. De 1968 à 1974, il est secrétaire d’État aux Affaires extérieures et, de 1974 à 1976, président du Conseil privé et leader parlementaire ainsi que vice-premier ministre. Longtemps après la retraite de ses contemporains, il continue chaque jour de se rendre au travail. Après son départ de la vie politique en 1978, il occupe le poste de commissaire de l’Administration du pipe-line du Nord pendant dix ans. De 1993 à décembre 2003, il est conseiller personnel du premier ministre Jean Chrétien, au salaire annuel d’un dollar. Récipiendaire, au fil des ans, de plusieurs diplômes honorifiques d’universités canadiennes, il est nommé Compagnon de l’Ordre du Canada en 1999.

La musique était, pour cet homme public, une passion toute privée : il jouait du piano tous les jours chez lui. Fier d’avoir appuyé la création du Centre national des arts et de son orchestre de renom, il est aussi très fier du diplôme honoris causa que lui décerne le Conservatoire royal de musique. Dans ses mémoires, Which Reminds Me… (University of Toronto Press, 1994), il écrit à la page 8 : « Le moment le plus excitant de ma vie? Mon élection comme député? Mon accession au Cabinet? Non. Ce fut lorsque j’ai joué l’Andante du Concerto pour piano no 21 de Mozart (le thème du film Elvira Madigan) lors d’un concert-bénéfice à Noël en 1972, avec l’Orchestre symphonique de Toronto sous la direction de Victor Feldbrill. »

Ce n’est pas son dernier concert. En effet, en septembre 2001, comme chef invité de l’Orchestre du CNA – avec le violoncelliste Yo-Yo Ma et maestro Pinchas Zukerman au sein de l’orchestre – il dirige l’ouverture du Mariage de Figaro de Mozart, ce qui lui vaut une ovation du public.

En juillet 2003, lors du gala marquant le 10e anniversaire du Festival de musique de chambre d’Ottawa et à titre d’invité surprise, il joue la Valse de fées (Fairy Wedding Waltz), une pièce que sa mère lui avait apprise. Une autre ovation enthousiaste suit sa prestation. Mitchell Sharp s’éteint à Ottawa le 19 mars 2004, à l’âge de 92 ans.

En février 2005, à la suite du legs de son piano Steinway à l’Université d’Ottawa, l’École de musique inaugure le Studio Mitchell-Sharp. Par ce don, le souvenir impérissable de Mitchell Sharp vivra grâce au talent de générations de pianistes.

OBJECTIF DU FONDS
Fournir de l’aide financière à des pianistes prometteurs inscrits à l’École de musique à l’Université d’Ottawa.

DÉTAILS DE LA BOURSE

Critères d’admissibilité

La personne doit:

1. être inscrite à temps plein comme étudiant ou étudiante de piano à l’École de musique à l’Université d’Ottawa;

2. faire preuve de leur engagement à partager avec d’autres leur passion pour la musique pianistique; et

3. démontrer un besoin d’aide financière, d’après les critères du Service de l’aide financière et des bourses de l’Université d’Ottawa.

Montant de la bourse: Variable

Nombre de bourses: Variable

Fréquence de la bourse: Annuelle

Niveau de la bourse: Premier cycle et cycles supérieurs

Personne-ressource: Service de l’aide financière et des bourses

Échéance: 30 avril

DEMANDE

Anchor La demande doit être soumise par l’entremise de Bourses en ligne, accessible au www.uoZone.uOttawa.ca , et doit comprendre le Questionnaire financier.